À la Une

Voilà, c’est fini…

Le 14 mars dernier, je proposais mon premier article pour ce blog qui vit sa dernière semaine. Si tout se passe bien le collège rouvrira le 02 juin et certains camarades vont y retourner. Ce ne sera pas le cas pour moi.

Grâce au blog et à la continuité pédagogique, j’ai appris à utiliser les nouvelles technologies: j’ai découvert la mise en page, la création de formes originales pour mes chroniques ou mes devoirs à rendre.

Avoir ce blog, m’a aussi permis d’occuper mon temps pendant le confinement: la recherche de nouveaux sujets et d’idées originales ont été une source de divertissement, un moyen de penser à autre chose.

Même si le bilan du collège à la maison est pour moi positif, je pense que ça ne peut pas durer. J’ai eu la chance d’être aidée et j’étais moins distraite qu’en classe. Je travaillais donc plus attentivement, je restais concentrée.

Mais le fait d’être ensemble m’a manqué: on est plus productif quand on rassemble ses idées et on se motive les uns les autres pour donner le meilleur de soi-même. Par exemple, quand Mme H. a proposé le quizz d’orthographe sous forme d’un jeu à points, on avait tous envie de gagner, de finir sur le podium !

Donc, je pense qu’il faut qu’on retrouve le chemin du collège, l’univers du groupe classe pour que chacun puisse travailler dans les mêmes conditions, sur un pied d’égalité et avec les mêmes outils.

Je ne voudrais pas revivre ça en septembre mais il faudrait à mon avis nous faire mieux découvrir les les outils numériques que nous avons à notre disposition en 2020: Pronote, gérer une boîte aux lettres électronique et les différents logiciels comme Word ou Excel.

Voilà ce que je pense de cette drôle de péroide!

Merci à Mme H. professeur de français, pour ce blog et les travaux variés qu’elle nous a proposés et à tous les professeurs qui nous ont accompagné et à tous les élèves chroniqueurs. Ce n’était pas toujours facile mais on a fait de notre mieux!

Peut-être que notre expérience servira de modèle et permettra de faire évoluer les choses…

Je souhaite donc une bonne fin d’année à tous au collège ou à la maison et de bonnes vacances en espérant vous retrouver le 1er septembre prochain sur le chemin de Dulcie!

A très bientôt,

I.

Epilogue

Depuis le mardi 17 mars 2020 le monde est confiné.

La fin du confinement avait été annoncée pour le lundi 11 mai 2020. Tout se passait bien, les personnes sortaient en respectant les gestes barrières, les écoles rouvraient peu à peu comme les magasins. Les élèves pouvaient de nouveau se rendre à l’école, nous étions content de ne plus faire l’école à la maison et surtout de revoir nos amis et nos professeurs (j’étais sûre qu’on leur avait manqués). Le premier ministre prenait souvent la parole, il disait des choses plutôt positives. Bref, la vie reprenait peu à peu son cours.

Les médecins ne savaient pas si le covid-19 était en voie de rémission donc ils restaient vigilants. Plus les malades se faisaient rares plus les personnes reprenaient confiances. La plupart des gens ne respectaient plus les gestes barrières et pensaient que le mal était derrière eux, ils avaient raison. En novembre 2020 le covid-19 avait complètement disparu, tout était redevenu normale. Malheureusement la race humaine ne retient jamais rien de ces erreurs, la nature avait repris ces droits seulement pendant 8 mois. La déforestation, la pêche intensive, le braconnage et tout ce qui était relié aux animaux repris comme avant cette expérience. Il faisait de plus en plus chaud à cause du réchauffement climatique, il n’y avait presque plus d’hiver. La pollution était de pire en pire. De nouvelles maladies étaient apparues, elles étaient de toute sorte. Un nouveau virus allait apparaitre et allait changer le cours des choses. Le mercredi 26 juin 2024 le virus s’abatit. Il était plus violent que le covid-19 et faisait beaucoup plus de mort. Aucun continent, aucun pays, aucune ville n’étaient épargnés. Le monde entier se mit rapidement en confinement. Personnes n’étaient autorisées à sortir sauf en cas d’obligation majeur. Le temps passait et le virus ne faiblissait pas. Les scientifiques ne trouvaient aucun remède, rien qui ne pouvait soulager l’humanité. On avait perdu la notion du temps.

C’est ainsi que le destin des hommes se transforma en un véritable calvaire.

Aujourd’hui nous sommes le 26 juin 2031 et notre quotidien a complètement changé, seuls les plus forts ont survécus. La vie à l’extérieur n’existe presque plus. Le virus est tout aussi violent qu’en 2024, presque plus de la moitié de la population est morte. Pour sortir dehors, il faut tout d’abord s’habiller avec une combinaison hermétique. Elle couvre tout le corps, aucune parcelle de la peau n’est en contact avec l’air contaminé. Ensuite pour sortir de notre bâtiment il faut passer un scan rétiniens, ce scan va envoyer au robot de service l’heure à laquelle nous sortons, il est interdit de sortir si le scan n’a pas été effectué.. Si quelqu’un sort sans aucune protection, il attrape le virus et meurt en quelques semaines. Nous pouvons sortir mais seulement 3h par jour. Les contacts entre les personnes sont rares. Pour faire les courses, il faut les commander sur internet et un drone nous les livre. Les robots font tout à notre place. Ils ont été créés par Antoine Dupont, un homme d’affaire très riche. Les gens tombent amoureux très rarement, ce qui veut dire qu’il y a très peu de naissances. A cause de sa la race humaine est en voie d’extinction.

Etonnamment, le monde animal n’a pas été victime du virus. La nature a repris ces droits comme jamais elle ne l’avait fait auparavant. Aucune espèce animale n’est en voie d’extinction ou en surpopulation. C’est le cycle de la vie comme on dit. Les forêts n’ont jamais été aussi grandes, les océans aussi vivants, les animaux aussi tranquilles.

La pandémie du covid-19 a été créée par l’homme et non la chauve-souris ou le pangolin. La nature essaye de nous faire comprendre que les hommes ont assez fait de mauvaises choses et que si elle a envie de reprendre ses droits elle le fera. Apres la pandémie, il faudra changer notre mode de vie envers le monde animal.

Je sais que mon histoire ne fera pas changer grand-chose mais si vous la lisez et que vous pouvez faire quelque pour le monde de demain faites-le même si c’est infime. Ne laissez pas à vos enfants un monde ou le chaos règne, où l’espèce humaine est la race la plus importante car c’est faux, même la plus minuscules des fourmis est bien meilleure que l’homme.

Voilà c’était mon petit message pour l’humanité. Ensemble nous pouvons changer les choses.

C.

Ecole à la maison ou au collège ?

Pour ce dernier article du padlet, je fais faire un résumé des avantages et des inconvénients de faire classe à la maison. ·       

Les avantages de faire classe à la maison : On est à la maison, en pyjama, on ne mange pas à la cantine, on n’est pas assis sur des chaises en bois toute la journée et il n’y a pas de permanence. ·       

Les inconvénients de faire classe à la maison : Les professeurs donnent beaucoup plus de devoirs, il y a des documents partout, on doit faire des visioconférences et on bug à cause de notre connexion internet.  ·       

Les avantages de faire classe au collège : On a moins de devoirs quand on rentre chez nous le soir. ·   

Les inconvénients de faire classe au collège : On mange à la cantine, on doit marcher pour aller au collège, on a un sac sur le dos toute la journée et on doit s’habiller au lieu de rester en pyjama.  

Je trouve que c’est mieux la classe normale, bien que l’on doive manger à la cantine car on a beaucoup moins de devoirs. Mais j’ai quand même bien aimé rester chez moi.

I.

La suite

La rentrée a lieu bientôt pour certains. Moi, je sais déjà que je ne reprendrais qu’en septembre. Il y a pas longtemps, je suis allé chercher la fiche d’inscription pour la troisième et qu’est ce que ça m’a fait du bien de sortir ! J’ai remarqué que la vie reprenait son cours normal, les gens ressortent dehors mais bien sûr avec un masque (pas pour certains).

En ce moment, je suis passionné par l’Univers. J’ai acheté des livres sur tout ce qui concernait l’astrophysique et les astres. Maintenant, je les ai certes tous lus mais j’ai un télescope chez moi que j’utilise le soir. Pour moi, les deux seuls moyens que je ne tombe pas dans l’ennuie était de développer ma passion pour l’Univers ou bien de jouer à certains jeux.

B.

Dernier article

Avant-hier, je suis sorti me promener sur la coulée verte avec ma famille pour sortir me dégourdir les jambes. Nous sommes restés plus longtemps que prévu car mes parents ont voulu marcher puis jouer à différents jeux comme la corde à sauter et le foot pendant au moins 1 heure. Nous jouions sur de la pelouse mais il y avait beaucoup d’herbes hautes, mais sinon j’ai passé une bonne matinée en en profitant pour finir ma nuit car je me suis levé vers 7 heure 30 ce matin-là.

Hier, nous sommes allés nous promener au Bois Chardon, situé à côté de la forêt de Sénart. Nous avons fait un pique-nique, le premier de l’année, après avoir fait une petite randonnée. Nous avons joué au ballon et nous sommes rentrés à la maison, fatigués mais contents.

Aujourd’hui, je suis allé chez l’orthodontiste avec ma mère. En rentrant, j’ai fini le livre « 10 petits nègres », d’Agatha Christie. C’est un excellent livre plein de suspense et d’aventure. J’ai commencé « Mort sur le Nil », du même auteur. J’ai lu 83 % en à peine 2 ou 3 jours. C’est un livre passionnant.

Y.

Mon expérience chez le coiffeur

Ma mère avait pris rendez-vous la semaine d’avant. Le masque était obligatoire. Quand je suis arrivé, le salon était blindé de dames, on m’a demandé d’utiliser le gel désinfectant se trouvant à l’entrée et de poser mon gilet sur un cintre dans le vestiaire. J’ai attendu 5-10 mn que la coiffeuse soit disponible. Elle faisait des choses avec de l’aluminium sur la tête d’une personne. J’ai vu que les sièges étaient désinfectés entre chaque client.

Mon tour est arrivé, elle m’a ensuite lavé les cheveux avec mon masque alors les élastiques étaient mouillés puis je me suis installé devant le miroir. Elle a commencé à me couper les cheveux en me demandant d’enlever les élastiques quand elle s’approchait des oreilles puis je les ai remis. Un petit coup de séchoir et voilà une nouvelle tête qui a attendu près de deux mois que le coiffeur ouvre enfin.

H.

Mes projets pour l’avenir

Je travaille toujours autant mais en ce moment je ne saurais dire pourquoi, je suis toujours de bonne humeur. Je lis beaucoup moins en ce moment, j’ai trouvé une série et je suis absolument accro dessus et je ne lève plus ma tête des écrans ses 2/3 jours.

J’ai alors décidé d’acheter un nouveau livre qui s’appelle << Les murmures >>  que j’apprécie vraiment. Je sors parfois marcher, pour prendre l’air (ça fait toujours du bien ).

Je suis assez déçue que les notes ne compteront pas dans le trimestre. C’est le trimestre où j’ai le plus travaillé mais je reste quand même très active au niveau des devoirs pour ne pas prendre de retard . J’essaie de m’occuper comme je peux en attendant la réouverture des bibliothèques, cinémas, centres commerciaux etc…. 
Honnêtement j’ai l’impression d’être en confinement. 
 Mais j’ai prévu un pique-nique en plein air avec des amies la semaine prochaine et je pense qu’on va bien s’éclater.

M.

Mon déconfinement

Cela faisait très longtemps que nous étions confinés et je commençais à m’habituer à rester chez moi. Rester à la maison n’était pas très compliqué et au début je ne m’ennuyais pas vu que je n’aimais pas trop sortir. Cependant, vers la fin du confinement j’avais très envie de sortir car rester un mois et plus chez soi commençait à devenir lassant. Mais j’ai respecté le confinement et je ne suis pas sortie durant toute cette période.

Mardi il fallait qu’on aille chercher les bulletins d’inscription au collège pour l’année  prochaine. J’ai eu l’occasion de voir une camarade et le collège que je n’avais pas vu depuis une très longue période .Ensuite je suis partie faire les courses cependant il y avait énormément de monde.La queue du magasin faisait approximativement 50 m. J’ai donc fait demi-tour sans rien acheter. Mais sortir m’a fait du bien car prendre l’air m’avait manqué.

L.

Une fête pour le déconfinement ?

La nuit du premier jour de déconfinement, j’ai pu entendre beaucoup de bruits venant d’une maison où il y avait une fête. Je dirais qu’il y avait une vingtaine de personnes entre 16 et 18 ans. J’entendais de la musique très forte, des gens qui chantaient et d’autres qui criaient dans la rue « C’EST LE DECONFINEMENT ! ».

Le lendemain matin, il y avait encore une fête, mais cette fois-ci, dans une autre maison ! Encore une fois avec une vingtaine de personnes et de la musique très forte. Personnellement ça ne me dérangeait pas mais dérangeait plutôt mes parents qui sont en télétravail.

Quelques jours plus tard, j’ai enfin pu retrouver une amie car nous sommes allées ensemble chercher notre dossier d’inscription pour la 3e. Nous ne nous sommes pas fait la bise mais plutôt un check du pied, nous portions toutes les deux un masque, mais il était difficile de garder un mètre de distance entre nous. Nous avons ensuite voulu aller à Cora pour acheter des choses mais nous avons vite oublié cette idée vu la longue queue qu’il y avait à faire.

S.

13 ans et déconfinée : la boucle est-elle bouclée ?

Nous sommes déconfinés depuis le 11 mai maintenant mais rien n’a vraiment changé dans mon quotidien: ma routine reste la même ! Nous sommes en zone rouge et donc pas de sortie inutile pour moi…

Mon père a repris progressivement le travail depuis début mai: 2 jours, puis 3 et ce sera 4 la semaine prochaine!Ma mère reste en télétravail au maximum avec présence ponctuelle sur son lieu de travail selon le besoin ou l’activité. Ma soeur en CM2 continue en “télé-école” car les écoles d’Arcueil n’accueillent pour le moment que les enfants des personnels prioritaires dont elle ne fait pas partie. Quant à moi, je poursuis en “télécollège” et même si une réouverture avait lieu en juin, je pense que je n’y retournerais pas et, de toute façon, nos parents ne sont pas favorables à une reprise dans ces conditions et pour seulement 2 ou 3 semaines (C’est franchement triste de voir à la télé ces nouvelles organisations dans les écoles…).

Seule aventure pour moi cette semaine, je suis allée récupérer mon dossier de réinscription au collège ce mardi 19 mai. Même si ça m’a fait plaisir de voir Mme B.*, c’est vraiment bizarre de voir le collège tout triste, avec si peu de vie même si c’était une journée très ensoleillée ! En cette période, le mail Gaston Doiselet aurait fourmillé d’ados peu pressés d’aller en cours…A très vite et surtout #Restez prudents !

I.

*Notre CPE ! (note de Mme Huet)